Autopergamene

Accueil Retour à En averse d'encre

Lord Columba from the Intergalactic House of Hirst

Mon parcours en photographie s’est toujours un peu résumé à faire deux pas en avant, un pas en arrière. Pendant toute une première période commencée ici sur ce blog j’ai eu tendance à ne prendre que peu de photographies, ou tout du moins à ne montrer mes photos qu’une par une voire deux par deux. Le résultat était malgré moi une sorte de sacralisation de ces maigres images — des cadres, des titres, des articles dédiés.

Depuis j’ai fait mon voyage à Dignes, et en ai ramené un paquet de photos que j’ai postées d’un coup et je suis tombé amoureux du format. Le problème qui est vite survenu c’est qu’à force de montrer beaucoup on tend à vouloir montrer toujours plus. De séries de vingt photos on est passé à trente, quarante, cinquante photos par article sur toutes les dernières séries. Je pense qu’il est temps de revenir à quelque chose de plus raisonnable.






Spéciale dédicace à PositiveFunk, je me permets de lui voler son jaune/bleu




La guerre des mondes est à nos portes









« Mon dieu Batman on a remonté le temps, j’ai vu la même photo il y a cinq minutes ! »

Nous sommes en pleines vacances, au beau milieu de l’après-midi, sous une chaleur inqualifiable. Les rues se sont vidées de toute silhouette et les seuls aux alentours proviennent du voisin dans sa piscine et des quelques voitures qui passent par là. Voilà, c’est un peu ça l’esprit juillet/août dans un endroit perdu.

Bonus zizi : un chien méchant avec des lunettes en grillage

Publié le : 07/11/09
Accueil Retour à En averse d'encre